En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

Premier institut de R&D européen sur les grandes cultures, ARVALIS - Institut du végétal est un organisme de recherche appliquée pour les agriculteurs et les acteurs des filières. Céréales à paille, maïs, sorgho, pommes de terre, fourrages, lin fibre : les activités de l’institut concernent 80 % de la superficie agricole française. Grâce à un ancrage fort dans les territoires, à la diversité des thématiques travaillées mais aussi par la conduite de nombreux projets de recherche avec des partenaires internationaux, les 450 techniciens et ingénieurs d’ARVALIS explorent, évaluent et inventent aujourd’hui les techniques et les solutions de l’agriculture de demain.Une palette de métiers riches de sens à découvrir 

Emplois et stages Déposer une candidature spontanée

Filtres

Stage Changement climatique et précipitations

  • Lieu : Loireauxence (44)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : entre janvier et mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 25/10/2021
  • Référence : SAEE-44-25102021

Sujet :
Caractériser l’évolution du régime des précipitations à différentes échelles temporelles et ses conséquences sur la réponse des sols.

Objectif du travail  :
Le changement climatique révèle de plus en plus de modifications dans les systèmes de production agricoles. Pourtant, un premier constat n’indique pas de changement majeur dans la pluviosité moyenne annuelle, mais plutôt des changements dans la répartition saisonnière. Pour certaines régions, on observe à la fois une diminution des épisodes pluvieux et une augmentation de l’intensité des évènements de fortes précipitations.

La modélisation climatique et les observations semblent également converger vers le fait que les pluies se sont intensifiées au cours des dernières décennies.

A partir d’une série de données pluviométriques, l’objectif du stage est de caractériser l’évolution temporelle des précipitations à différents pas de temps et d’identifier comment les sols agricoles sont susceptibles d’y répondre.
Dans ce cadre, des dispositifs expérimentaux de longue durée sont installés et adossés à un réseau de stations météorologiques offrant des données enregistrées depuis plusieurs décennies.

Méthodes envisagées :
• Revue bibliographique de l’évolution de la climatologie à l’échelle locale et régionale.
• Identification des outils et méthodes utilisés pour traiter et discriminer les données pluviométriques.
• Analyse détaillée des données pluviométriques existantes à différents pas de temps d’enregistrement (heure, jour).
• Faire le lien avec des données d’hydraulique agricole à la parcelle (drainage, ruissellement), et illustrer comment la modification des apports atmosphériques contribue à modifier la réponse du sol à ces évènements.

Stage Régulation des populations pucerons

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : Mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 25/10/2021
  • Référence : SPIC-91-25102021

Sujet ; Evaluation de la capacité de régulation des populations de pucerons des céréales par des auxiliaires de culture

L’entreprise :
ARVALIS - Institut du végétal est un institut technique agricole. Il apporte un appui aux agriculteurs et fournit aux entreprises de développement et de conseil un ensemble de références adaptées aux exploitations productrices de grandes cultures et de fourrages.

Sujet de l’étude :

Sur céréales, les attaques de pucerons peuvent s’avérer dommageables à deux périodes : en automne, par transmission de virus tels que BYDV, et au printemps, par prélèvement de sève au niveau des épis. Face à la politique de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires, la lutte biologique est l’une des solutions envisagées pour maintenir leurs populations sous le seuil de nuisibilité économique.

Néanmoins, à ce jour, il n’existe pas de quantification précise du potentiel de régulation des populations de pucerons des céréales par les auxiliaires de culture et cela limite l’intégration de cette méthode dans les stratégies de lutte.

Le projet PARADE (PARAsitisme et outil de DEcision pour réduire les usages d'insecticides contre des ravageurs en vigne et en céréales), initié en 2021, se propose d’étudier l’impact de ces auxiliaires (parasitoïdes et prédateurs) sur les dynamiques de populations de pucerons des céréales. Il vise ainsi à développer un outil d'aide à la décision (OAD) qui accompagnera les agriculteurs dans la mise en place de stratégies agroécologiques de lutte contre ces ravageurs privilégiant les services de régulation naturelle. La construction de l’outil sera basée sur une détection précoce et précise du taux de parasitisme des pucerons par analyse biomoléculaire et un suivi des dynamiques de populations des ravageurs et des auxiliaires. Ce projet sera mené en partenariat avec l’INRAE du Rheu (UMR IGEPP) qui sera notamment en charge des analyses en laboratoire.

Missions :
- Identification et suivi d’un réseau de parcelles en lien avec les agriculteurs
- Collecte de données et échantillonnage des parcelles de blé dans les zones identifiées
- Analyse des données acquises lors des deux campagnes de terrain (2021 et 2022)
- Contribution à la validation d’une grille de prévision du risque lié aux pucerons des épis
- Contribution à l’élaboration d’un outil d’aide à la décision 

Stage

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : Stage Accompagnement des producteurs et OAD (6 mois)
  • Date de début du contrat : Février 2022
  • Date de dépot de l'offre : 22/10/2021
  • Référence : SIGMA-22102021

Sujet : Accompagner les producteurs dans leur prise de décision : quelle(s) information(s) fournir dans les outils d’aide à la décision ?
Cas d’usage : la protection des cultures


Contexte et motivations
Dans le cadre de ses activités d’accompagnement des producteurs dans leur transition agro-écologique, ARVALIS - Institut du végétal développe depuis plusieurs années des offres de service reposant sur des outils d’aide à la décision (OAD), en particulier des OAD pour l’accompagnement en protection intégrée des cultures. La protection intégrée des cultures combine différents moyens de lutte (prophylactiques, agronomiques, génétiques, …) pour limiter le recours à l’utilisation des pesticides, dont les fongicides font partie.

Parmi les approches de modélisation pour intégrer ces outils, différents modèles reposant sur des réseaux bayésiens1 sont en cours de développement pour accompagner la réduction de l’usage des fongicides sur blé tendre, en particulier en début et en fin de cycle de développement de la céréale. Ces modèles qui combinent de l’expertise, des références techniques et des données expérimentales ont pour ambition de décrire, sous la forme de distributions de probabilités, les réponses technico-économiques qui résultent de la suppression ou du maintien d’un traitement fongicide. Autrement dit, nous cherchons à modéliser les risques (économiques et/ou sanitaires) de traiter ou ne pas traiter.

De par leur nature, les sorties brutes de ces modèles sont porteuses d’une information riche permettant, par exemple, d’estimer des niveaux d’incertitude autour de valeurs moyennes. En tant que telles, elles demeurent néanmoins difficiles à appréhender, en particulier lorsqu’il s’agit d’accompagner une prise de décision. Afin de faciliter l’adoption et le déploiement de ces outils, la question de la restitution de ce type d’information aux utilisateurs se posent, autrement dit, la traduction pertinente de distributions de probabilités en information utile pour de l’aide à la décision et du conseil opérationnel. L’enjeu est donc de définir la manière de formuler les sorties de ce type de modèles pour répondre au mieux aux besoins et attentes des différents utilisateurs, en favorisant l’appropriation de l’information (e.g., s’abstenir de termes techniques tout en dénaturant au strict minimum l’information) et en tenant compte des biais possibles de compréhension ou de comportement (e.g., intégrer l’aversion naturelle au risque et la perception du risque).

La finalité de cette démarche demeure l’optimisation de l’accompagnement des agriculteurs et de leurs conseillers dans la démarche ambitieuse de réduction de l’usage des fongicides, en considérant l’ensemble des éléments impliqués dans le processus de décision opérationnel (e.g., expertise des conseillers, modèles pour l’aide à la décision, expérience, environnement,…).

ARVALIS, en collaboration avec le Centre d’Économie de l’Environnement de Montpellier et l’ESA d’Angers, propose un stage de 6 mois afin de traiter cette question de la restitution pertinente de l’information en prenant comme cas d’usage les interventions fongicides sur céréales à paille.

Objectifs et plan de travail indicatif
Accompagné d’une équipe pluri-disciplinaire* alliant agronomie, modélisation, et sciences humaines et sociales, le stage s’articulera autour des points suivants :
1. S’approprier la thématique : recherche bibliographique autour des OAD, de l’adoption à leurs usages et de l’aversion au risque des producteurs dans le cadre de la protection des cultures ; discussion avec experts et membres du comité de pilotage
2. Coanimer des enquêtes ou ateliers de travail adaptés pour :
a. Caractériser les attentes et besoins de l’ensemble des utilisateurs vis-à-vis de de l’information utile pour une décision de traitement.
b. Identifier et caractériser les comportements et biais comportementaux potentiels impliqués dans le processus de décision (aversion au risque, …)
3. Proposer des approches de restitution de l’information adaptées à chaque type d’utilisateurs.

CDD Technicien Pays de la Loire

  • Lieu : Loireauxence (44)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Dès que possible
  • Date de dépot de l'offre : 21/10/2021
  • Référence : DAR-44-21102021

 Dans le cadre d’une réorganisation de l’équipe, un poste de technicien(ne) en CDI est à pourvoir au sein de l’équipe technique régionale Pays de la Loire.

Au sein d’une équipe de 4 techniciens :
- participer à la réalisation du programme d’études et d’expérimentations en grandes cultures et fourrages en appliquant les protocoles en conformité avec la démarche qualité de l’entreprise. Les thématiques peuvent couvrir l’ensemble du périmètre technique d’ARVALIS, du « semis à la récolte ».
- être garant des bonnes pratiques expérimentales (BPE) dans le respect des méthodologies et contribuer à les faire évoluer.
- mettre en œuvre différentes méthodologies : expérimentations en petites et moyennes parcelles, en réseaux de parcelles agriculteurs, enquêtes, tests utilisateurs, …
- prendre part à l’analyse des données et à l’élaboration des comptes rendus.
- contribuer aux actions de communication écrites, orales et web de la délégation régionale.

Périmètre principal : céréales à paille, maïs, agronomie, systèmes de culture. Les expérimentations sont conduites sur la Station expérimentale de La Jaillière et sur plusieurs sites complémentaires dans la région des Pays de la Loire.

Stage Optimiser l’interception lumineuse du maïs

  • Lieu : Montardon (64)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : mars-mai 2022
  • Date de dépot de l'offre : 21/10/2021
  • Référence : SAGEP-64-21102021

Titre : Optimiser l’interception lumineuse du maïs en repensant l’écartement entre plantes

Sujet

L’interception lumineuse est un des facteurs déterminants pour assurer le rendement du maïs. Elle dépend de l’architecture du couvert, lui-même conditionné par la densité de culture, l’écartement entre rangs et la variété de maïs. Au cours du développement de la plante, cette architecture évolue en fonction de la croissance des plantes et de leur capacité à répondre à la compétition pour la lumière.
Chez Arvalis, nous avons développé plusieurs outils imageurs à haut débit, permettant une caractérisation et un suivi précis de l’architecture du couvert. L’objectif de ce stage est de mieux comprendre le comportement de plusieurs variétés de maïs face à la compétition pour la lumière en utilisant des outils de phénotypage haut débits, dans le but final de conseiller les agriculteurs pour la mise en place de leur culture.

Objectif du travail :
Pour répondre à cette problématique vous serez amené à :
- étudier les données passées acquises avec différents outils de mesures de l’architecture du maïs
- suivre un protocole expérimental en plein champ sur du maïs (suivis de croissance aérienne, développement foliaire, utilisation de différents outils…)
- comparer les résultats des différentes modalités suivies (variété, écartement et densité)

Stage Comment remplacer le glyphosate

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : février – mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 21/10/2021
  • Référence : SAEE-91-21102021

Titre du stage : comment remplacer le glyphosate dans les situations d'impasse en grandes cultures ?

Sujet :

Face aux incertitudes concernant l’accès au glyphosate, une majorité des producteurs français de grandes cultures n’a pas encore identité de solution pour s’en passer (Bonin et al., 2021). En effet, il existe aujourd’hui de vraies impasses techniques comme d’Agriculture de Conservation des Sols (ACS), les sols hydromorphes, les sols superficiels, … où l’usage du glyphosate a été maintenu (rapport d’évaluation ANSES d’octobre 2020). En vue des évolutions futures, il est important de bien caractériser ces situations afin de trouver des solutions dans ces cas d’impasse et également pour orienter les travaux à conduire dans le cadre d’un projet financé.

Objectif du travail :
· Travail et synthèse bibliographique sur le sujet (situations où le glyphosate est le plus utilisé, techniques alternatives disponibles en identifiant leurs limites et conditions d’efficacité, impasses techniques identifiées…)
· Identification des situations d’impasse à travailler (situations pédoclimatiques et géographiques, pratiques utilisées)
· Dans les situations d’impasse jugées prioritaires, compréhension de la problématique et des pratiques utilisées. Analyse a priori des techniques alternatives disponibles en intégrant les changements de pratique ou de système de culture nécessaires. Proposition d’itinéraires techniques de substitution au glyphosate.
L’analyse des pratiques seront réalisées après être allés rencontrer des agriculteurs ou leurs techniciens. Les propositions d’adaptation de systèmes de cultures imaginées leur seront présentées pour se confronter à leur avis de praticien de terrain.

Méthodes envisagées :
Analyse bibliographique
Enquêtes réalisées sur le terrain
Analyse fréquentielle es jours agronomiquement disponibles pour mettre en oeuvre les techniques alternatives au glyphosate
Conception de systèmes de culture innovants

Stage Plantes de service

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : 28/02/2022
  • Date de dépot de l'offre : 20/10/2021
  • Référence : SAEE-91-20102021

Titre du stage : Mobiliser les plantes de service pour la régulation biologique des adventices

Sujet :

La gestion des adventices est un enjeu majeur étant donné leur impact potentiel sur la production agricole. L’effet de différents leviers agronomiques ou mécaniques est désormais bien connu pour limiter la levée ou le développement des adventices (rotation culturale, travail du sol, date de semis, désherbage mécanique…). Il semble intéressant de mobiliser des plantes de service pour réguler le développement des adventices dans les cultures. Le rôle des couverts végétaux est bien identifié pendant la période de l’interculture.
Le couvert exerce une compétition sur les adventices, pour la lumière, l’eau ou l’azote par exemple. Des cultures intermédiaires produisant des biomasses élevées rapidement contrôlent mieux la flore que des couverts peu développés. La bibliographie évoque aussi l’implication de substances allélopathiques mais ce mode d’action est complexe à mettre en évidence sur le terrain puisqu’il se confond avec les mécanismes de compétition entre plantes. L’effet des cultures intermédiaires sur la flore de la culture suivante est limité et pour atteindre cet objectif, il faudrait faire cohabiter la plante de service avec la culture, sur un laps de temps plus ou moins long. Certaines pratiques de ce type commencent à être connues (plantes compagnes, couverts permanents, semis sous couvert, associations de cultures…). Afin de limiter la compétition de la plante de service sur la culture, l’association des deux types de plantes peut prendre des formes très différentes au niveau spatial et temporel pour gérer services et dysservices à la fois.

Objectif du travail :
L’objectif de ce stage est de mieux connaître les mécanismes et conditions de mise en oeuvre pour obtenir un effet de plantes de service sur la flore adventice présente dans les cultures. L’effet de compétition des plantes de service sur les cultures sera également pris en compte. Cet état des connaissances sera établi à partir de bibliographie et d’une enquête auprès de praticiens de terrain, en s’appuyant sur certaines pratiques actuelles, répandues ou encore marginales (plantes compagnes, couverts permanents, semis sous couvert, associations de cultures…). Une attention particulière sera portée à la conduite technique de l’association.

Le stage visera ensuite à imaginer d’autres associations culture / plante de service pour en tirer un bénéfice potentiel sur la gestion des adventices. Ces pistes seront décrites pour être testées ultérieurement (couples culture-plante de service en intégrant la conduite des 2 espèces : espèce, densité et date de semis, organisation spatiale…).

Méthodes envisagées :
- réaliser une synthèse bibliographique de l’impact des plantes de service sur la flore adventice, en s’appuyant sur différentes formes possibles de plantes de service (plantes compagnes, couverts permanents, semis sous couvert, associations de cultures…).
- réaliser une enquête auprès de praticiens de terrain (instituts techniques, organismes stockeurs, experts ou agriculteurs…) pour recueillir leur expérience sur le sujet.
- participer à des notations de la flore adventice dans des essais réalisés sur la station de Boigneville ou dans les environs (essais portant sur les techniques alternatives aux herbicides en général, en intégrant des plantes de service pour certains).
- faire la synthèse des données recueillies et en déduire des enseignements (service régulation des adventices, autres services, dysservices) en fonction des éléments de conduite de l’association culture + plante de service. Faire des propositions de nouvelles associations à expérimenter.

Stage Croissance d’une nouvelle céréale pérenne

  • Lieu : Villiers-le-Bâcle (91)
  • Type du contrat : Stage (3 mois)
  • Date de début du contrat : Mai 2022
  • Date de dépot de l'offre : 19/10/2021
  • Référence : SAGEP-91-19102021

Sujet :
Décrire la croissance d’une nouvelle céréale pérenne en comparaison à du blé tendre d’hiver et de la fétuque

Objectif du travail :
La plupart des espèces cultivées actuellement en agriculture sont des espèces annuelles. Ceci nécessite l’allocation d’une part significative de la biomasse à la mise en place du système racinaire, sans permettre cependant une valorisation maximale des ressources. Le recours à des cultures à graines pérennes pourrait offrir des perspectives intéressantes dans le cadre de systèmes de cultures plus durables. Dans ce cadre de réflexion, des céréales pérennes ont été développées, et nécessitent d’être évaluées pour leurs aptitudes écophysiologiques. Cet aspect totalement innovant fait l’objet d’un projet partenarial (INRA, ISARA, Secobra, Arvalis), dans lequel s’inscrit ce stage.

Les objectifs du stage sont :
1. Suivre une expérimentation au champ, où blé annuel, blé pérenne (Thinopyrum intermedium ou Kernza) et graminée fourragère seront suivis et comparés (biomasse, enracinement, stades, maladies)
2. Compiler et interpréter les résultats de l’expérimentation.
3. Accompagner le technicien sur les autres expérimentations

Méthodes envisagées :
1. Travail et synthèse bibliographique sur les propriétés des céréales pérennes.
2. Appropriation des méthodes expérimentales (capteurs, stades, description morphologique

Candidatures à adresser avant le 19/11/2021.

Stage Implantation des bords de champs

  • Lieu : Loireauxence (44)
  • Type du contrat : Stage (4 mois)
  • Date de début du contrat : 01/03/2022
  • Date de dépot de l'offre : 14/10/2021
  • Référence : SAEE-44-14102021

Sujet :
Bords de champs : quelles recommandations d’implantation et de gestion au regard des enjeux adventices et biodiversité

Contexte et objectif du travail :
Les bords de champs (espaces non cultivés) peuvent devenir des vecteurs de salissement des parcelles, des foyers de développement de plantes toxiques (datura) ou d’autres organismes (ergot) problématiques pour la qualité des cultures. Ces espaces sont également capitaux pour préserver, voire favoriser, la biodiversité. Ils servent en effet de zone de reproduction et de nidification, de couloir de déplacement, de refuge, de ressources alimentaires pour la faune.
Les bords de champs ont également un rôle essentiel dans la limitation de la dérive des produits phytosanitaires dans le milieu.

Arvalis s’interroge aujourd’hui sur les manières d’implanter et de gérer les bords de champs intégrant l’ensemble des enjeux cités précédemment.

Plus précisément les questions qui se posent sont les suivantes :
- comment caractériser un bord de champ : problématiques associées, définition et statut, réglementation…
- quelles sont les recommandations d’implantation et de gestion des bords de champs pour éviter le salissement des parcelles et le développement de plantes préjudiciables pour les récoltes ?
- quelles sont les recommandations d’implantation et de gestion des bords de champs pour favoriser la biodiversité et limiter les risques de transfert et de dérive des produits phytosanitaires ?
- quelles mesures prendre pour les gérer aux mieux face à ces enjeux ?

Méthodes envisagées :
Etude bibliographique approfondie (littérature scientifique et grise)
Synthèse sous forme d’un rapport bibliographique et de recommandations d’implantation et de gestion des bords de champs

Stage Cameline

  • Lieu : Baziège (31)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : Mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 13/10/2021
  • Référence : SAEE-31-13102021

Sujet du stage :  Cameline : une culture d’opportunité pour la transition énergétique et agroécologique ?

Contexte de l’étude

Les cultures intermédiaires multiservices ont pour objectif de maximiser les services de l’interculture : réduction de la lixiviation d’éléments minéraux et de l’érosion, amélioration de la fertilité des sols voire production de ressources pour des valorisations non alimentaire en réduisant l’impact sur les cultures alimentaires. Leur développement nécessite souvent des changements de rotation afin d’optimiser leur cycle. Ces changements de systèmes de culture sont aussi une opportunité d’adaptation au changement climatique. C’est dans cette logique de développement de la bioéconomie que des cultures peu référencées comme la cameline peuvent présenter de nouveaux enjeux. Que ce soit en culture principale ou culture intermédiaire, de nombreuses opportunités sont envisageables avec cette culture oléagineuse.

ARVALIS – Institut du végétal travaille sur ces systèmes de culture mobilisateurs de bioressources aux côtés d’acteurs de ces filières et notamment dans le cadre d’un projet Européen.

Problématique
Quelles sont les conditions d’insertion de la cameline (Camelina sativa) dans les systèmes de double culture pour le développement de la bio économie ?
L’objectif est de (i) valider la faisabilité d’intégrer la cameline dans des séquences de double culture (3 cultures en 2 ans) et (ii) d’en évaluer l’intérêt technique, économique et environnemental. Ces premières étapes permettront de préciser les recherches complémentaires sur cette espèce et de fournir des références sur la durabilité des systèmes afin d’envisager leur développement.

Démarche proposée
a. Bibliographie
b. Rencontres, entretiens auprès des opérateurs de la filière
c. Synthèse de travaux expérimentaux afin de déterminer des indicateurs pédo climatiques (besoins en température – rayonnement, alimentation hydrique…)
d. Evaluation technique (temps de travail, IFT…), économique (marges, seuils de charges, coût de production) et environnementale (efficience énergétique, bilan GES) des séquences de culture.
e. Restitution aux acteurs de la filière
f. Un comité de pilotage sera constitué avec des acteurs de la filière (Terres Inovia, Coopérative) et spécialistes ARVALIS.

CDI Ingénieur agronome gestion des sols

  • Lieu : Le Magneraud (17) ou Baziège (31) ou Villers Saint Christophe (02) ou Boigneville (91)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Dès que possible
  • Date de dépot de l'offre : 13/10/2021
  • Référence : SAEE-17-13102021

 Arvalis-Institut du végétal est un institut technique agricole.

Arvalis apporte un appui aux agriculteurs et fournit aux entreprises de développement et de conseil un ensemble de références techniques en concevant notamment des outils d’aide à la décision facilitant le pilotage des exploitations productrices de grandes cultures et de fourrages.

Le contexte :
L’activité du pôle Agronomie de l’institut couvre des domaines variés : fertilisation minérale et organique (dont les impacts environnementaux), stockage de carbone dans les sols, gestion quantitative de l’eau, fertilité du sol et caractérisation de ses propriétés. Le pôle est piloté dans un esprit de transversalité des approches et des questionnements, et d’opérationnalité des solutions proposées. A ce titre, l’expérimentation au champ associée à la modélisation des processus et des décisions est un outil privilégié de construction d’outils d’aide à la décision.

Sous la responsabilité du chef de pôle vous contribuerez aux travaux de l’équipe Sol, qui construit des références et outils dédiés à la gestion durable des sols. L’activité centrale concerne la caractérisation agronomique des sols, notamment l’évaluation de ses fertilités chimique, physique et biologique, ainsi que la prise en compte des enjeux liés à la matière organique. Ces connaissances doivent ensuite être valorisées et transférées dans une optique de gestion opérationnelle des systèmes de culture (fertilisation, évaluation des performances environnementales, …). Cette mission passe notamment par la gestion de la base sol de l’institut, valorisée par un grand nombre d’outils d’aide à la décision (OAD).

En tant qu’expert technique :

  • Vous assurez la conduite de projets de R&D en veillant tout particulièrement à orienter leurs livrables vers les différents domaines de valorisation de l’Institut (formation, écrit et oral, outils d’aide à la décision, …) en développant les partenariats dans la sphère de la recherche et du développement.
  • Vous assurez une veille technologique et scientifique constante dans vos domaines d’expertise, via notamment la veille bibliographique et la participation à des colloques/manifestations nationales et internationales.
  • Vous êtes un des garants de l’excellence méthodologique de votre domaine d’expertise incluant les modes d’acquisition des données, leurs traitements et leur valorisation.

CDD Technicien Céréales 11 mois

  • Lieu : Montans (81)
  • Type du contrat : CDD (11 mois)
  • Date de début du contrat : Dès que possible
  • Date de dépot de l'offre : 13/10/2021
  • Référence : DAR-81-16082021-11

Technicien de recherche pour ARVALIS, Institut de recherche technique en agronomie.

La mission :

Au sein d’une équipe dynamique composée de 2 techniciens, 2 ingénieurs et 1 assistante ; nous recherchons un technicien supplémentaire pour renforcer l’équipe dans la réalisation du programme expérimental de la station de Montans.

Vous participerez à la mise en place et au suivi de parcelles agricole d’essais en céréales à paille.

Au programme, des thématiques variées, du terrain et un peu de bureau, la participation aux chantiers de récoltes puis à l’analyse des échantillons de grains et à la synthèse des essais.

CDD Technicien Céréales 6,5 mois

  • Lieu : Montans (81)
  • Type du contrat : CDD (6 mois)
  • Date de début du contrat : 15/02/2022
  • Date de dépot de l'offre : 13/10/2021
  • Référence : DAR-81-160821

Technicien de terrain pour ARVALIS, Institut de recherche technique en agronomie.

La mission :

Au sein d’une équipe dynamique composée de 2 techniciens, 2 ingénieurs et 1 assistante ; nous recherchons un technicien supplémentaire pour renforcer l’équipe dans la réalisation du programme expérimental de la station de Montans.

Vous participerez au suivi de parcelles agricole d’essais en céréales à paille.

Au programme, des thématiques variées, du terrain et un peu de bureau, la participation à un chantier de récolte puis à l’analyse des échantillons de grains et à la synthèse des essais.

CDI Ingénieur en protection intégrée des cultures

  • Lieu : Villers-Saint-Christophe (02)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Janvier 2022
  • Date de dépot de l'offre : 11/10/2021
  • Référence : SPIC-02-11102021

En prévision d’un renforcement de l’activité dans la lutte intégrée contre les maladies de la pomme de terre, un poste d’ingénieur est à pourvoir au sein du service protection intégrée des cultures (SPIC) dans le pôle « Maladies et méthodes de lutte ». Ce renforcement concerne, plus spécifiquement, 2 thématiques majeures : le mildiou et les maladies de présentation des tubercules.

Missions :
Sous la responsabilité du chef de pôle, en lien fonctionnel avec l’animateur filière et en collaboration avec les différents collègues de l’institut et les partenaires externes, vous contribuerez aux travaux de l’équipe pomme de terre en vous occupant tout particulièrement des dossiers techniques suivants : combinaison de leviers dans la lutte intégrée contre le mildiou, impact du changement climatique sur les maladies de la pomme de terre, règles de décision dans la lutte intégrée contre le mildiou en itinéraires techniques contraints (cahiers des charges…) et pilotage de la protection intégrée contre les maladies de présentation des tubercules.

En tant qu’expert technique :
• Vous assurez le montage et la conduite de projets de R&D répondant aux axes programmatiques du projet d’entreprise ARVALIS 2025 et en veillant, tout particulièrement, à orienter leurs livrables vers les différents domaines de valorisation de l’Institut : formation, écrit, outils d’aide à la décision.
• Vous développerez les partenariats avec les acteurs de la recherche (INRAE, universités, instituts étrangers, …) et du développement.
• Vous assurez une veille technologique et scientifique constante dans vos domaines d’expertise, via notamment la veille bibliographique et la participation à des colloques/manifestations nationales et internationales.
• Vous êtes un des garants de l’excellence méthodologique de votre domaine d’expertise incluant les modes d’acquisition des données, leurs traitements et leur valorisation.

CDD Journaliste web spécialisé(e) en agriculture

  • Lieu : Boigneville (Essonne)
  • Type du contrat : CDD (8 mois)
  • Date de début du contrat : Dès que possible
  • Date de dépot de l'offre : 07/10/2021
  • Référence : DCM-91-07102021

ARVALIS – Institut du végétal est un organisme de recherche appliquée en agriculture qui diffuse ses travaux à l’ensemble des professionnels de l’agriculture. A ce titre, l’Institut publie quotidiennement des informations techniques sur ses médias web. Les lettres électroniques associées sont envoyées à 73 000 destinataires spécialisés. Afin de rendre ses références sur Internet plus largement accessibles, ARVALIS s’engage dans la refonte de ses sites web et la réorganisation de leurs contenus.

Missions :

Sous la responsabilité du responsable de la rédaction web et en lien avec les responsables de la refonte, vos missions seront :

- la rédaction et la mise en forme d’articles pour les sites web d’information : collecte d’informations, interviews, synthèse ou réécriture d’articles à caractère technique dans un format adapté pour le web.
- la participation à un plan d’actions pour améliorer le référencement du site.

Stage Remplissage grains blé (données en serre)

  • Lieu : Montardon (64)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : Février- mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 07/10/2021
  • Référence : SAGEP-91-07102021-SERRES

Sujet :
Quel fonctionnement post-floraison pour des variétés de blé présentant des cinétiques de remplissage différentes ? Conduite et analyse d’une expérimentation en serre.

Objectif du travail :

Certaines variétés de blé tendre se différencient par leurs cinétiques de sénescence post-floraison ; cependant, pour valoriser cette information en conseil agricole, il manque une compréhension des mécanismes impliqués : prolongement de la photosynthèse et de croissance, remobilisation, etc…

Les objectifs du stage sont :
1. Mettre en place et suivre une expérimentation en serre mettant en interaction Variétés et Conditions de croissance
2. Analyser les paramètres mesurés : croissance des grains, sénescence des feuilles, dynamique d’accumulation et de remobilisation de la biomasse


Méthodes envisagées :
1. Travail et synthèse bibliographique sur l’élaboration du rendement du blé tendre et ses composantes.
2. Appropriation des méthodes expérimentales et statistiques (appui des spécialistes de l’institut) ; suivi et synthèse de l’expérimentation en serre 2022.
3. Reprise des travaux écophysiologiques déjà menés (données INRAE, données Arvalis antérieures)
4. Coordination avec un travail analogue conduit en plein champ

Stage Remplissage grains blé (données au champ)

  • Lieu : Villers-le-Bâcle (91)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : Mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 07/10/2021
  • Référence : SAGEP-91-07102021-CHAMP

Sujet :
Quelle durée de remplissage des grains de blé dans un contexte de changement climatique ? Analyse de données expérimentales au champ pour permettre une préconisation variétale adaptée.

Objectif du travail :

Le remplissage des grains de blé s’effectue en début d’été dans des conditions de plus en plus extrêmes. Cependant, la variabilité génétique disponible sur cette phase est mal connue et peu valorisée pour le conseil variétal.
Une étude est donc initiée pour explorer la variabilité génétique de la durée de remplissage, et son interaction avec les conditions climatiques de fin de cycle.

Les objectifs du stage sont :
1. Analyser les données antérieures (2021) pour s’approprier les variables mesurées et les méthodes testées
2. Réaliser une analyse bibliographique (articles scientifiques, formalismes des modèles de culture)
3. Accompagner les expérimentations au champ mises en place dans 5 stations régionales Arvalis, et si nécessaire contribuer au prélèvement et au traitement des échantillons.
4. Déterminer les descripteurs du remplissage des grains (vitesse, durée) et étudier leur stabilité en fonction des facteurs étudiés (variétés, environnement)

Méthodes envisagées :
1. Travail et synthèse bibliographique sur l’élaboration du rendement du blé tendre et ses composantes.
2. Appropriation des méthodes expérimentales et statistiques (appui des spécialistes de l’institut) ; suivi et synthèse des expérimentations au champ 2022.
3. Reprise des travaux écophysiologiques déjà menés (bases historiques, essais 2018 à 2021)
4. Coordination avec un travail analogue conduit en serre

Stage Résistance au gel du blé tendre

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : Stage (6 mois)
  • Date de début du contrat : Janvier ou mars 2022
  • Date de dépot de l'offre : 07/10/2021
  • Référence : SAGEP-91-07102021-RES

Sujet :
Exploration de la résistance au gel du blé tendre : construction d’un protocole d’essai en conditions contrôlées

Objectif du travail :
Les épisodes de gel hivernal peuvent être la cause de dégâts sur les cultures de céréales à paille. La résistance des variétés dépend de plusieurs paramètres : vitesse d’endurcissement, résistance maximale, précocité de montaison. Leur évaluation, réalisée en plein champ et soumise aux aléas climatiques, est délicate faute de tests standards et répétables.
Les objectifs du stage sont :
1. De proposer et tester un protocole d’essai en conditions contrôlées, qui permette de classer les variétés selon leur comportement au froid
2. De tester l’applicabilité d’un modèle dynamique de résistance au froid aux conditions d’expérimentation hors-sol

Méthodes envisagées :
1. Travail et synthèse bibliographique sur le sujet, notamment sur les autres espèces.
2. Appropriation du modèle de résistance au froid, et application à une base de données récentes (essais 2021).
3. Mise en œuvre et amélioration d’un protocole de résistance au gel en enceintes climatiques : implémentation de tests successifs.

CDD Technicien Laboratoire

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : CDD (12 mois)
  • Date de début du contrat : octobre/novembre 2021
  • Date de dépot de l'offre : 04/10/2021
  • Référence : SPIC-91-04102021-LPV12

Un poste de technicien de laboratoire en phytopathologie est à pourvoir au sein du service protection intégrée des cultures, plus précisément dans le laboratoire de pathologie végétale (LPV). Ce poste est en CDD de 12 mois.

La mission :
Vous participerez aux activités du LPV d’Arvalis-institut du végétal sous la direction du responsable et en interaction étroite et permanente avec l’équipe en place.
Vous utiliserez des techniques de microbiologie (isolement des souches, purification, mise en collection…) et des techniques de biologie moléculaire (extraction ADN, PCR, qPCR) dans le cadre de différents projets de recherche en cours dans l’équipe.

Candidature à adresser avant le 8 octobre.

CDI Développeur informatique

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Dès que possible
  • Date de dépot de l'offre : 04/10/2021
  • Référence : SPP-91-04102021

Au sein du pôle ‘Systèmes d’Information pour le Pilotage et l’Expérimentation’, composé de six personnes, et en relation étroite avec différentes composantes métiers de l’institut (Direction financière et Ressources Humaines, Service informatique et Agronomes), vous aurez comme principales missions :

1/ Participer, avec l’équipe, à l'enrichissement de la solution de gestion Sage X3 sur les modules achats, ventes, comptabilité et CRM :
• Assurer la maintenance de l’ERP (duplications des dossiers X3, créations de profils utilisateurs…)
• Développer, paramétrer et tester les évolutions avec le langage L4G sous Eclipse
• Participer aux recueils des besoins et être force de proposition sur les évolutions à mettre en place
• Assurer le support aux utilisateurs internes (environ 50 personnes) par téléphone ou mail et participer à la rédaction de manuels utilisateurs.

2/ Collecter, organiser et restituer les données internes pour piloter différentes activités de R&D liées à l’agronomie et de gestion d’Arvalis,
• Concevoir des bases de données (MCD / MPD) et organiser les données dans des SGBD
• Construire des solutions de data visualisation (tableaux de bord, reporting BI) en utilisant des outils de développements Microsoft (Visual Studio, SSIS, SSRS, Power BI ...)
• Mettre en place des API, des Web Services, des scripts / patchs qui permettent une intéropérabilité des données entre les différentes applications.

CDI technicien Ile-de-France

  • Lieu : Boigneville (91)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Janvier 2022
  • Date de dépot de l'offre : 04/10/2021
  • Référence : SPIC-91-04102021

ARVALIS – Institut du végétal, institut technique leader dans l’innovation au service des producteurs de grandes cultures, recherche actuellement un(e) technicien(ne) en CDI pour le pôle maladies et méthodes de lutte du service protection intégrée des cultures à Boigneville (91).

Dans le cadre d’un renforcement d’activité et sous la responsabilité de l’ingénieur spécialiste de la lutte intégrée contre les maladies de la pomme de terre, vous contribuerez à la réalisation du programme d’études et d’expérimentation mis en place pour cette culture.

Missions :
- Participer à la réalisation de l’ensemble du programme d’études et d’expérimentations sur les maladies de la pomme de terre et prendre en charge la responsabilité spécifique d’essais ou de suivi de réseaux de parcelles agriculteurs. Pour cela, vous devrez avec les autres membres de l’équipe technique :
- Définir les priorités et coordonner, avec les ingénieurs pomme de terre, le programme d’études et d’expérimentation,
- Organiser et planifier le travail au quotidien en collaboration avec les autres techniciens présents dans l’équipe technique,
- Conduire des missions valorisant différentes méthodologies : expérimentations petites parcelles, réseau parcelles agriculteurs, enquêtes, test utilisateur,
- Coordonner et animer le réseau des sites expérimentaux, assurer la relation avec les agriculteurs et les partenaires
- Assurer le suivi des essais, réaliser les notations sur le terrain selon les protocoles, et saisir ces données,
- Appliquer les protocoles en conformité avec la démarche qualité de l’entreprise ; en particulier, être le garant des bonnes pratiques expérimentales (BPE) dans le respect des méthodologies,
- Analyser et participer à l’interprétation des données et à l’élaboration des synthèses et des comptes rendus,
- Contribuer à des actions de formations externes et de communication

CDD Ingénieur Bioinformaticien

  • Lieu : Baziège (31)
  • Type du contrat : CDD (6 mois)
  • Date de début du contrat : Début mi-janvier 2022
  • Date de dépot de l'offre : 28/09/2021
  • Référence : SAGEP-31-28092021

ARVALIS-Institut du végétal, organisme de recherche appliquée, financé et géré par les producteurs, produit des références technico-économiques et agronomiques directement applicables dans les systèmes de production. ARVALIS a pour vocation d'être, par sa capacité d'expertise scientifique, un référent technique pour les agriculteurs, les filières et les pouvoirs publics français et européens. Le champ de compétence de l’Institut couvre les techniques de production, la récolte, le stockage et la conservation ainsi que les aspects qualitatifs des productions pour l’ensemble des débouchés.

Le pôle Valorisation de la Génomique (VALGEN) au sein du Service Adaptation des cultures aux agro-climats, Génétique et Phénotypage (SAGEP) a pour objectif, entre autres, le développement des outils génétique (marqueurs génétiques) et génomique (séquences ADN, Génome, Annotation) pour la caractérisation des variétés et l’appui à la sélection variétale pour plusieurs cultures telles que le blé tendre, blé dur, orge, maïs, lin,...

Dans le cadre d’un projet génomique sur le lin, ARVALIS - Institut du végétal, recherche un Bioinformaticien (ne) pour venir en appui au responsable du projet et aux partenaires du projet.

Les missions :
Ses missions seront concentrées autour des activités suivantes :
- Contrôle qualité et nettoyage des séquences d’ADN brutes (Illumina, Oxford Nanopore Technologies et/ou PacBio sequencing)
- Assemblage de novo de génomes de lin fibre et oléagineux
- Amélioration des assemblages à l’aide de carte optique (Bionano genomics) et de cartes génétiques
- Annotation des génomes à l’aide des outils bioinformatiques d’annotation de séquences et à l’aide d’assemblage de transcriptome de novo
- Appels de variants à partir des données de reséquençage
- Rédaction d’un rapport scientifique des résultats de ces activités

Les missions seront réalisées en interaction avec les représentants des partenaires du projet : LINEA Semences et l’équipe EPGV de l’INRAE Evry.

CDI Ingénieur agronome Lorraine

  • Lieu : Saint Hilaire en Woëvre (55)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : Automne 2021
  • Date de dépot de l'offre : 16/08/2021
  • Référence : DAR-55-16082021

ARVALIS-Institut du végétal, est un organisme privé de recherche agronomique appliquée et de développement agricole, au service des agriculteurs et de leurs filières et qui emploie plus de 450 personnes réparties sur 27 sites en France.
Ses travaux visent à permettre l’émergence de systèmes de production conciliant performance économique, adaptation aux marchés et contribution positive aux enjeux environnementaux.

Suite à une mobilité interne, ARVALIS institut du végétal, institut technique acteur majeur dans le secteur des grandes cultures et des fourrages, recrute un Ingénieur Agronome pour la région Lorraine répondant au profil suivant :

Principales missions :
- Être à l’écoute des producteurs, des partenaires et des clients d’ARVALIS et traduire leurs besoins en actions et en conseils opérationnels,
- Acquérir et développer l’expertise technique adaptée aux questions des agriculteurs et des entreprises de la région,
- Développer des partenariats avec les instances et les entreprises régionales,
- Contribuer à l’élaboration, à la conduite et à l’encadrement d’un programme d’expérimentations et d’études,
- Gérer le suivi d’un portefeuille de partenaires et clients,
- Construire et réaliser des offres et des prestations diversifiées liées aux domaines d’activités que sont l’expérimentation, la communication, la formation, les outils d’aide à la décision et l’expertise en réponse à leurs attentes,
- Assurer des missions de chef projet à l’échelle régionale ou inter-régionale.

Vous exercez ces missions sur l’ensemble du champ d’activité d’Arvalis, au sein de l’équipe de Saint Hilaire en Woëvre. Vous Développez son activité en lien étroit et en concertation permanente avec les autres ingénieurs du Nord Est de la France, et des autres directions de l’institut (Direction Recherche et Développement, Direction des Programmes et Direction de la Valorisation).

CDI Responsable communication institutionnelle

  • Lieu : Paris (75)
  • Type du contrat : CDI
  • Date de début du contrat : 01/11/2021
  • Date de dépot de l'offre : 12/07/2021
  • Référence : DCM-75-12072021

Premier institut de Recherche et Développement européen sur les grandes cultures, ARVALIS - Institut du végétal est un organisme de recherche appliquée pour les agriculteurs et les acteurs des filières. Grâce à un ancrage fort dans les territoires, à la diversité des thématiques travaillées mais aussi par la conduite de nombreux projets de recherche avec des partenaires internationaux, les 450 techniciens et ingénieurs d’Arvalis explorent, évaluent et inventent aujourd’hui les techniques et les solutions de l’agriculture de demain.

Mission principale
Dans le cadre de la stratégie globale de communication d’Arvalis, vous participez à la définition et la mise en œuvre de la communication externe. Vous êtes en charge de la promotion de l’image de l’institut, de ses actions et de ses réalisations auprès de ses différents publics, et notamment les parties prenantes non agricoles.

Par vos actions, vous établissez et maintenez des relations de confiance avec l’environnement interne et externe afin de favoriser une image positive de l’institut.

Principales activités

Mise en œuvre d’actions pour développer la notoriété et l’image d’Arvalis :
- Développer des contacts étroits, en interne avec l’ensemble des directions de l’institut et en externe, avec les différents publics, parties prenantes de l’institut : médias, organisations professionnelles, entreprises, partenaires institutionnels, pouvoirs publics, collectivités territoriales, administration, ONG, relais d’opinion, représentants de la société civile…
- Concevoir et réaliser des supports de communication institutionnelle (plaquettes, vidéo, web).
- Concevoir et organiser des évènements permettant la rencontre entre les parties prenantes et l’entreprise.
- Développer des partenariats clés auprès d’institutions, d’organisations ou d’entreprises afin de promouvoir l’image et les intérêts de l’institut.
- Entretenir un réseau de journalistes dans le domaine de la presse et des médias professionnels, scientifiques et grand public (radio, télévision, web).
- Concevoir et rédiger les articles, communiqués et dossiers de presse à destination des médias.
- Assurer le suivi des retombés médias et suivre les indicateurs de performance définis dans le projet d’entreprise.
- Participer à des évènements marquants dans les domaines d’activité ou le secteur de l’institut (salons, congrès…).
- Assurer en partie le suivi et le partage de contenu et gérer l’e-réputation de l’institut sur les réseaux sociaux.

Organisation et management :
- Assurer l’encadrement et le management des collaborateurs du pôle communication institutionnelle, relations presse et relations publiques au sein de la direction communication marketing. Définir les objectifs quantitatifs et qualitatifs de l’équipe.
- Piloter les prestataires impliqués dans les projets de communication institutionnelle et de relations publiques (agences de communication, agences de relations presse et de relations publiques, agences médias…).
- Gérer le budget alloué au pôle communication institutionnelle, relations publiques et presse de la Direction communication et marketing.

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3 rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 00