En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

MULTIPASS

Faire émerger de nouveaux services pour l’agriculteur dans une chaine de confiance gérant les consentements d’accès aux données des exploitations

Enjeux

Avec l’avènement du numérique, les exploitations deviennent une source de données incontournable pour répondre aux enjeux de multi-performance de l'agriculture. Au-delà du service rendu, l’accès aux données des agriculteurs est conditionné à une bonne compréhension de l’utilisation de leurs données qui doit se faire en toute transparence. A travers ce projet, les partenaires souhaitent mettre à disposition des producteurs et valorisateurs de données agricoles, un écosystème interopérable de gestion des consentements des agriculteurs, protégeant les échanges de données. Il apporte une solution (« passeport des données ») aux questions des agriculteurs sur la maîtrise de leurs données et la transparence des usages qui en sont faits.

En renforçant la confiance des producteurs nécessaire au partage de leurs données, le projet permettra de faire émerger de nouvelles connaissances et de nouveaux services. Il favorise l’innovation ouverte, c’est-à-dire l’émergence d’applications agronomiques couplées aux données des agriculteurs provenant de n’importe quelle source de données ou objet connecté, pour éviter le risque de concentration de l’innovation mais également la création de connaissances par l’analyse de données massives d’exploitations, dans une chaîne de confiance.

Objectifs

Le projet vise à démontrer aux organisations professionnelles agricoles l’intérêt et la faisabilité d’un écosystème de gestion des consentements agriculteurs, au travers de quelques cas d’usages concrets, protégeant les échanges de données des exploitations.

Les garanties apportées par les outils de l’écosystème MULTIPASS devraient rassurer les exploitants et renforcer la confiance nécessaire au partage des données de leurs exploitations. Ainsi, cela facilitera l’accès aux innovations actuelles et futures.

L’écosystème a vocation à couvrir les besoins en matière de transparence des usages et de gestion des consentements de toutes les filières agricoles

Résultats attendus

Le projet a pour objectif de mettre en place un écosystème de gestion des consentements interopérable entre les acteurs qui apporte confiance, simplification et sécurité aux producteurs et valorisateurs de données.


Les attentes des exploitants vis-à-vis d’un outil de gestion des consentements seront exprimées au sein de groupes de travail. Ces recommandations éthiques seront consignées dans un livre blanc puis traduites en spécifications fonctionnelles sur lesquelles seront basées les adaptations de deux outils de gestion des consentements existants. Ces outils, basés sur des approches différentes associant un tiers de confiance pour l’un et la technologie blockchain pour l’autre, seront comparés au sein de cas d’usages, tout en implémentant sous forme de preuves de concept les conditions de l’interopérabilité entre ces systèmes existants ou à venir.

Principaux livrables :

  • Livre blanc sur les conditions d’établissement de la confiance dans le cadre du partage de données en agriculture.

  • Mise en place d’un écosystème de gestion des consentements agriculteurs sous forme de preuves de concept.

Rôle d’ARVALIS dans le projet

• Animation générale du projet
• Participation à l’action 1 sur la gouvernance des données, les ateliers agriculteurs et la rédaction du livre blanc
• Contribution sur l’action 2 autour de l’architecture d’un écosystème (rédaction du cahier des charges fonctionnel, gestion de l’appel d’offre pour le développement du routeur)
• Participation aux tests sur des cas d’usages « métiers » (SYSTERRE) et un cas d’usage « recherche – big data »

Carte d’identité

Chef projet ARVALIS : 
Bruno LAUGA
Piloté par : ARVALIS
Commencé le : 01/12/2017
Durée : 36 mois
Financé par : CASDAR RT
En partenariat avec : 
♦ ACTA
♦ FIEA 
♦ IDELE 
♦ IRSTEA 
♦ ORANGE 
♦ SMAG
Pour un coût total de :  482 457 €