En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

UMT (Unité Mixte Technologique)

Les unités mixtes technologiques (UMT) s’articulent autour d’un projet commun entre organismes de recherche et de développement conduit sur une durée de 3 ou 5 ans renouvelables. Evaluées par les conseils scientifiques de l’Acta ou de l’Actia, puis labellisées par le ministère en charge de l’agriculture, ces structures bénéficient d’un soutien financier public.

UMT Eau
Outils et méthodes pour la gestion quantitative de l’eau, de l’exploitation agricole au territoire

S’appuyant sur les acquis du premier programme (UMT Eau « outils et méthodes pour la gestion quantitative de l‘eau du bloc d’irrigation au collectif d’irrigants » 2007-2012, ARVALIS, INRA, CETIOM), ce deuxième programme de l’UMT Eau avait pour objectifs d’élargir le champ de recherche et développement à la gestion quantitative de l’eau à l’échelle du territoire pour répondre aux enjeux et attentes fortes qui découlent notamment de la mise en place réglementaire de la gestion collective de l’eau et des Organismes Uniques de Gestion Collective. L’ambition était aussi de prendre en compte les différentes échelles d’espace (de l’exploitation agricole au territoire) et de temps (planification sur plusieurs années, planification annuelle et pilotage en temps réel) des décisions de gestion de l’eau prises par des acteurs (agriculteurs irrigants, collectifs d’irrigants, gestionnaires de la ressource, pouvoirs publics…) partageant une ressource limitée.
Plus d’infos

UMT Alter’N

Les objectifs techniques de l’UMT Alter’N « Connaitre les ressources alternatives d’azote (légumineuses et PRO) pour gérer des systèmes de culture à faibles pertes azotées et moins dépendants des engrais de synthèse » sont structurés selon 4 axes :
1) appréhender les pertes azotées
2) connaitre les dynamiques de l’azote spécifiques aux légumineuses et aux PRO
3) tester, concevoir et évaluer des systèmes de culture avec sources alternatives
4) diagnostiquer les pertes, concevoir et gérer des systèmes efficients

UMT NOVADUR

L’unité Mixte Technologique NOVADUR « Innovations pour une filière blé dur durable » a été créée pour 5 ans en janvier 2014 afin de progresser de l’amont vers l’aval sur la qualité des pâtes alimentaires et du couscous dans un environnement sous contraintes réglementaires et climatiques. NOVADUR travaille sur les interfaces (génétique-agronomie ; agronomie-procédés) pour identifier les leviers et les degrés de liberté sur ce large continuum.

Les objectifs de NOVADUR sont de :
- regrouper sur un pôle autour de Montpellier des compétences relevant de la génétique, de l’agronomie, du génie des procédés et des sciences de l’aliment avec des liens jusqu’aux sciences économiques et sociales pour développer une réelle démarche interdisciplinaire autour d’objectifs partagés.
- mettre en commun des plateformes et des plateaux techniques de haut niveau (dispositifs agronomiques dans différentes conditions pédoclimatiques, plateformes de phénotypage, outils de caractérisation à haut débit, plateforme de transformation des produits végétaux).
- développer une ambition collective pour assurer le leadership international sur la science et la technologie des produits du blé dur notamment dans un contexte euro-méditerranéen.
- mobiliser la formation initiale et continue en proposant la filière blé dur comme modèle d’étude de l’ingénierie pour des agrosystèmes durables.

Plus d’infos

UMT CAPTE

L’objectif de l’UMT CAPTE est de développer des outils et méthodes valorisant les capteurs, au service de 2 applications principales : phénotypage pour l’aide à l’expérimentation, télédétection pour l’aide au pilotage des cultures.
Le programme de travail s’articule autour de 4 axes :

Acquisition de données : le développement des systèmes d’acquisition de données est une activité essentielle de l’UMT CAPTE pour deux raisons. Tout d’abord, il n’existe que peu de systèmes de mesure spécifiquement adaptés au phénotypage au champ des cultures. D’autre part, le contrôle fin de l’acquisition des données par capteurs est essentiel pour une analyse précise et robuste des mesures.

Analyse des données capteurs : la transformation des mesures par capteurs en variables biophysiques élaborées (indice foliaire, teneur en chlorophylle, fraction du rayonnement intercepté, nombre de plantes, hauteur…) est au cœur des missions de l’UMT CAPTE. Cela nécessite un ensemble de traitements pour passer de la donnée brute issue du capteur, à la variable agronomique puis à l’analyse du fonctionnement de la culture. De nouveaux algorithmes (analyse d’image, apprentissage profond, utilisation de modèles 3D…), de nouvelles thématiques (détection et la quantification des maladies) enrichissent progressivement le catalogue des méthodes disponibles.

Gestion des données capteurs : la multiplication en nombre et variété des systèmes d’acquisition oblige à réfléchir à une plus grande automatisation des traitements et plus généralement à la gestion de ces données capteurs. Le développement d’une plateforme de gestion et de traitement des données capteurs est une des priorités de l’UMT, pour gérer notamment :
- le calcul en routine de variables biophysiques élaborées : indice foliaire, teneur en chlorophylle, fraction du rayonnement intercepté
- le stockage, l’archivage et le référencement des données acquises (plusieurs téraoctets / an)
- les interfaces avec les producteurs de données ainsi qu’avec les utilisateurs finaux.
Cela se traduit par le développement d’une plateforme de gestion et de traitement, dont l’UMT est porteuse.

Développement de solutions utilisant les résultats de ces traitements : on l’a vu, les applications potentielles sont variées, dans les domaines de la génomique, de l’évaluation variétale, de l’écophysiologie, du conseil agricole, ... L’UMT joue un rôle actif, au travers de projets collaboratifs mettant en œuvre des solutions d’observation par capteurs. Une attention particulière est donnée à la valeur ajoutée apportée à l’ensemble des acteurs par ces technologies.

Plus d’infos


Retour à la liste des Projets et partenariats