En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

Concilier les exigences de l’agriculteur et celles du citoyen

Dans tout agriculteur, il y a un citoyen qui veille.

L’agriculteur veut améliorer la qualité de ses productions, assurer les besoins alimentaires, progresser en agro-écologie, faire évoluer ses pratiques culturales et … vivre de son métier. Et le citoyen qui est en lui a des exigences en matière d’environnement et de santé. L’action d’Arvalis est de trouver les moyens de concilier les exigences de l’agriculteur et celles du citoyen. Pour cela, l’institut mène de nombreux travaux en agronomie, économie, biologie, modélisation, biotechnologies, protection des cultures, agro-écologie, numérique, agro-équipement, qualité, débouchés … dont les résultats sont vulgarisés auprès des agriculteurs et de leurs conseillers.



Mais dorénavant, au-delà de la cible des professionnels, il est indispensable pour Arvalis de s’adresser aux relais d’opinion, influenceurs, élus, journalistes … pour leur faire connaître la pertinence et l’utilité de ses travaux. C’est la vocation du site « L’agriculteur. Le citoyen. L’action. » qui publie tous les mois des articles présentant les contributions d’Arvalis sur les sujets qui questionne la société aujourd’hui. On y apprend par exemple comment Arvalis aide les agriculteurs à protéger leur maïs contre la pyrale sans pesticide, à réduire la dérive de pulvérisation, à produire des céréales indemnes de toxines dangereuses pour l’homme et les animaux, à calculer le bilan énergétique et GES de leurs cultures, à réduire leur consommation de fuel, à identifier les variétés résistantes au stress hydrique, à faire évoluer leurs pratiques culturales …

Tout cela dans un langage clair, lisible par tous, basé sur des faits et rien que des faits.


Voir le site « L’agriculteur. Le citoyen. L’action. »

S’inscrire à la lettre électronique bimestrielle « L’agriculteur. Le citoyen. L’action. »