En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus

Arvalis 2025 : un projet d’entreprise ambitieux

Les enjeux auxquels sont confrontés les agriculteurs évoluent fortement, sur fond de changement climatique et de transition agroécologique. Fidèle à sa mission de recherche et développement au service des agriculteurs et de leurs filières en grandes cultures, Arvalis vient d’adopter un projet d’entreprise ambitieux, Arvalis 2025. Son objectif principal est de permettre le développement de l’innovation dans des systèmes de culture multiperformants, sur les dimensions économiques, environnementales, sociétales et territoriales.

Pour ce faire, Arvalis structure son programme et, donc, ses thématiques de travail, autour de six axes majeurs parmi lesquels figurent le développement des agricultures rentables et créatrices de valeur dans tous les territoires et l’adéquation aux marchés ainsi que la contribution positive des grandes cultures aux enjeux de l’environnement et de la biodiversité.

Arvalis 2025 fait évoluer ses méthodologies de R&D afin d’aller plus vite et de façon encore plus ouverte pour acquérir et traiter les références, en nouant notamment encore plus de partenariats. L’Institut élargit ses modes d’acquisition de références en intégrant par exemple des données issues de réseaux d’agriculteurs… « Nous devons travailler non plus pour fournir des outils ‘clé en main’, mais pour mettre à disposition des producteurs et des acteurs des filières, un ensemble de solutions qu’ils vont assembler en fonction de leurs besoins et de leurs intentions » détaille Anne-Claire Vial (Présidente d’Arvalis).

Arvalis 2025 lance plusieurs chantiers stratégiques, à la croisée de ces évolutions thématiques et méthodologiques, comme le
renforcement de la territorialisation de ses travaux et de l’écoute des filières. « Nous sommes déjà structurés pour écouter notre amont, les agriculteurs, grâce à notre dispositif de commissions d’orientation professionnelles régionales et thématiques. Nous allons renforcer notre dispositif afin d’atteindre le même niveau d’écoute sur l’aval des filières. L’adéquation avec les demandes des marchés constitue en effet un élément fondamental de la performance des productions » résume Norbert Benamou (Directeur Général d’Arvalis).

La territorialisation existe déjà grâce à ses stations et à ses réseaux régionaux. Elle se renforce dans le cadre de l’agroécologie qui vise à utiliser au maximum les fonctionnalités offertes par les écosystèmes territoriaux comme facteurs de production. « Nous aurons besoin de compétences adaptées pour répondre à cette diversification de thématiques, élargir notre champ en intégrant encore plus l’aval tout en déployant de nouveaux outils analytiques, sans oublier la nécessité de transférer plus vite nos résultats au monde agricole... Face à des besoins accrus, Arvalis s’inscrit donc naturellement dans une trajectoire de croissance » conclut Norbert Benamou.

Plus d’information sur le projet ici.